La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement ouvert 04 92 72 79 27
logo Biocoop
Le blé en herbe

Buvez du kéfir, votre coeur vous remerciera !

Buvez du kéfir, votre coeur vous remerciera !

À partir du 11/11/2018

Biocoop Manosque
Une nouvelle étude finlandaise confirme les bienfaits des produits fermentés sur la santé. Les chercheurs ont observé qu’une consommation régulière réduit le risque de maladie coronarienne chez les hommes.

Encore une bonne raison de boire du kéfir ! Une nouvelle étude de l'Université de Finlande orientale, dont les résultats ont été publiés dans le British Journal of Nutrition, indique que les hommes qui consomment régulièrement des produits laitiers fermentés ont moins de risques de maladie coronarienne incidente.
Des recherches antérieures avaient déjà montré les bénéfices de ces produits sur la santé cardiaque. En avril dernier, une recherche américano-brésilienne, présentée à la réunion annuelle de l'American Physiological Society (APS), à San Diego, révélait que la consommation de kéfir agissait favorablement sur la tension artérielle.

Des produits laitiers fermentés bons pour le cœur

Pour cette nouvelle recherche, les scientifiques ont examiné les associations possibles entre les produits laitiers fermentés et non fermentés et le risque de maladie coronarienne incidente. Au total, 2 000 hommes ont été suivis durant près de vingt ans dès la fin des années 1980. Ces derniers ont été divisés en groupes selon leur consommation de produits laitiers (fréquence et types d’aliments). Les chercheurs ont comparé les groupes, en prenant en compte le mode de vie et l’alimentation des participants.
Résultats : au cours de cette étude, 472 hommes ont été victimes d'un épisode de maladie coronarienne. De plus, chez les personnes qui consommaient le plus de produits laitiers fermentés contenant moins de 3,5 % de matières grasses, le risque de maladie coronarienne incidente était 26 % plus faible par rapport à ceux qui en consommaient le moins. Le lait acide était le produit laitier fermenté à faible teneur en matières grasses le plus couramment utilisé. Autre constat : la consommation de produits laitiers fermentés riches en matières grasses, tels que le fromage, n'était pas associée à un risque d'accident coronarien.

Le lait, mauvais élève ?

Si consommer des produits laitiers fermentés s’avère bénéfique pour le cœur, une consommation très élevée de produits laitiers non fermentés était associée à un risque accru de maladie coronarienne. Dans cette catégorie, le lait était le produit le plus prisé. Une consommation très élevée était estimée à 0,9 litre par jour. Néanmoins, des niveaux de consommation inférieurs n’augmentait pas le risque.

"Ici, en Finlande, les habitudes de consommation de différents produits laitiers ont changé au cours des dernières décennies. Par exemple, la consommation de lait et de lait fermenté a diminué, tandis que de nombreux produits laitiers fermentés, tels que le yaourt, le fromage blanc et les fromages, ont gagné en popularité", explique Jyrki Virtanen, professeur auxiliaire à l’Université de la Finlande orientale.


Retour