La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Le blé en herbe
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Lundi

Ouvert de 08h30 à 19h30

Vegan, écolo, sans gluten : ces préservatifs qui donnent envie

Vegan, écolo, sans gluten : ces préservatifs qui donnent envie

À partir du 26/06/2018

Biocoop Manosque
Le véganisme et l’écologie s’invitent aussi dans notre lit, à l’heure des câlins ! Ces dernières années, plusieurs marques se sont lancées sur le marché du préservatif végan, sans gluten ou encore durable. Mettant en avant leurs valeurs éco-responsables, elles séduisent les fervents défenseurs de la cause animale et de l’environnement.

En 2015, environ 27 milliards de préservatifs ont été fabriqués et vendus dans le monde, représentant des tonnes de déchets non biodégradables qui finissent à la poubelle, ou pire, dans la nature. Pour contrer cette situation, de plus en plus de personnes se tournent vers les préservatifs écolo. Il existe même sur le marché des préservatifs vegan. Car si le temps des boyaux de mouton ou des vessies de porc et de chèvre est révolu, comme ce fut le cas dans les civilisations anciennes égyptienne et romaine, aujourd’hui, les préservatifs ne sont pas totalement exempts d’éléments d’origine animale.

Que contient un préservatif ?

De nombreux préservatifs fabriqués notamment en Asie sont composés en latex synthétique, auquel est souvent ajouté des conservateurs, stabilisateurs, lubrifiant et arômes chimiques. Des substances pouvant provoquer irritations et allergies chez certaines personnes. D’autres contiennent du plastique, le polyuréthane, un dérivé du pétrole. Voilà qui pourrait couper toute envie ! Cela est aussi problématique en cas de crise pétrolière. Pour preuve, depuis le début de la crise du pétrole au Venezuela, une boîte de préservatifs peut atteindre plusieurs centaines d’euros !
Il existe également des préservatifs en latex naturel, issu de la saignée de l’hévéa, arbre à caoutchouc. Mais de la caséine, une protéine obtenue par le caillage du lait, est ajoutée pour les rendre plus souple. Les vegan s’en détournent donc.
Dans une interview accordée à Pourquoi docteur en 2017, Gabrielle Lods, la créatrice de la marque suisse de préservatifs vegan Green Condomindiquait : "De nombreux composants sont utilisés pour rendre le latex plus doux et plus fin, mais les fabricants ne sont pas tenus de les indiquer. C’est la même chose pour les couches culottes et les tampons hygiéniques. Quand on sait comment ces produits sont employés, je trouve que c’est une hérésie."

Allier plaisir et écologie

Que ce soit pour éviter l’exposition aux substances chimiques ou par souci de l’environnement, de nombreux consommateurs se tournent vers des alternatives écolo. Et au rayon produits intimes, les préservatifs green gagnent du terrain. En plus des gammes biodégradables, certaines disposent aussi du label de la Vegan Society, assurant que les produits sont dépourvus d’éléments d’origine animale et qu’ils n’ont pas fait l’objet de tests sur des animaux. Plus rares que les préservatifs conventionnels, les préservatifs vegan s’achètent principalement en magasins spécialisés, en ligne ou sur les e-shops des marques concernées.

Retour